Savoir limiter les services de recouvrement des créances impayées

créances impayées

La trésorerie de l’entreprise, c’est en quelque sorte le moteur qui veille au bon déroulement de tous les services de celle-ci. C’est pour cette raison que la vigilance s’impose dans la gestion de toutes les ressources financières. Limiter le recouvrement des créances impayées c’est aussi savoir éliminer le crédit professionnel sans apport qui attire l’entreprise vers le fond.

Le recouvrement des impayées peut être un problème de plus

Bien entendu, le non-règlement des factures entraine le manque de trésorerie au sein d’une entreprise. Cette conséquence amène à une prise de décision importante dans le cadre de la résolution ou de la prévention de la crise. Tout de suite, lorsque l’on parle des impayés, le recouvrement se présente comme étant la solution idéale. Seulement, ce n’est toujours pas le cas. Il pourrait être vu, dans un long terme, comme un crédit professionnel sans apport. Et en toute évidence, ce dernier ne fera qu’alourdir la situation. Les frais, ainsi que les taux d’intérêt soutirés par le service d’assurance des impayés dépendent beaucoup de la créance. De ce fait, à la moindre faute de calcul, l’entreprise pourrait entrer dans une plus grande perte.

Crédit professionnel sans apport à éloigner

Il est important de faire une bonne évaluation du tableau prévisionnel de trésorerie pour chaque prise de décision concernant la situation financière. C’est à partir de cela que l’on pourra ou pas envisager un crédit professionnel. Ce qui est clair, c’est que pour l’assurance crédit, l’entreprise ne peut pas gagner à tous les coups. Il se peut que cette assurance se transforme en un simple financement client, et que l’entreprise ne puisse même pas voir ses bénéfices. C’est le fait de recouvrir la dette, et de toujours négocier avec le client qui pourrait être la cause de la dégradation de la situation. L’évaluation des rapports commerciaux entre l’entreprise et le client est essentielle afin de pouvoir mettre à terme ou non la relation, selon la nature de difficulté qui survienne.

Savoir choisir une assurance des impayés

Le ralentissement des activités de l’entreprise est un début de l’atteinte de la situation financière. Avec une assurance crédit, l’entreprise pourra tenir le cap, mais dans un temps limité. Pour les assureurs, le financement client est important, car c’est la source de leurs revenus. Et donc, avec le recouvrement de dette, l’assureur gagne parfois autant que l’entreprise adhérente. La solution c’est tout simplement savoir définir le degré de nécessité de financement pour son entreprise, et de prendre beaucoup de recule par rapport aux décisions se rapportant aux crédits. Pour mieux assurer les impayés, il vaut mieux faire appel aux professionnels de la banque, les conseillers de clientèle, et suivre à la lettre les démarches qu’ils proposent.

——————————

Les sources de l’article:

www.ca-factoring.fr

www.myae.fr

www.credit-agricole.fr